L’emploi de Paul

Il y a des moments dans la vie où l’on pense que tout va pour le mal et que l’on a plus grand-chose à faire pour continuer à évoluer positivement. Mais c’est contre toute attente, à ce moment-là que la vie nous fait prendre de nouveaux chemins. C’est un peu ce qui s’est passé pour moi depuis le début de cette année 2013, et en ce mois d’avril de manière plus précise. Il faut dire qu’au bout de deux années, neuf mois et huit jours de chômage, on en arrive à perdre son latin. La recherche active et le temps faisant, une certaine lassitude et un renoncement commençaient à poindre le bout de leur nez.

Il faut dire qu’avec les trois millions deux cents milles chômeurs que compte la France depuis le mois de mars, ça commence à se bousculer au portillon. C’est à point nommé qu’une nouvelle bouffée d’air arrive pour moi, et me fait sortir la tête de l’eau. En ce début de mois, j’ai eu l’opportunité de commencer un emploi, me remettant le pied à l’étrier dans le monde du travail. Un CDD qui m’ouvre une nouvelle bouffée d’air pour les six prochains mois. La phase négative commence à toucher à sa fin, une phase positive a débuté pour pouvoir retrouver un certain respect de moi-même.

C’est ainsi que le regard des autres change du tout au tout. C’est ainsi que les occupations changent, et qu’une certaine stabilité et confiance arrivent au fond de nous. Il faut donc se remettre dans le bain de la vie active, faire fi de ses propres peurs, de ses propres doutes et aller de l’avant pour faire en sorte que le contrat se passe le mieux que possible. Ce qui ouvre une parenthèse jusqu’au 30 septembre 2013 pour pouvoir avoir une nouvelle base solide, et continuer la recherche d’un nouvel emploi sur de bonnes bases.

D’ici-là, qui vivra, verra !

@romainbgb – 26 avril 2013

Un commentaire sur « L’emploi de Paul »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :