39/8 = La fièvre du dimanche !

La fièvre monte dans la 2ème circonscription parisienne !

À la lecture du sondage paru hier dans le Journal du Dimanche, en ajoutant la tribune du jour de Rachida Dati dans Le Monde d’aujourd’hui, un petit billet m’est venu en tête. Les élucubrations de la deuxième circonscription de Paris commence à prendre de l’ampleur, et la candidature d’Alain Lambert n’est plus la seule raison de l’emballement médiatique. Pas une seule semaine ne sera donc épargner sans qu’un nouvel épisode arrive au cœur de la circonscription.

Le climat électoral dans la 2eme circonscription de Paris a six mois des elections legislatives

La lecture du sondage parut dans le JDD d’hier, tient d’abord à nous informer des résultats du premier tour de la législative de juin prochain au sein de la circonscription. C’est là que l’on se rend compte que François Fillon obtiendrait 39% des voix en tête face à la candidature socialiste qui obtiendrait 29% des voix. Deuxième surprise, Rachida Dati obtiendrait 08% des voix, soit le même score que le candidat d’Europe Ecologie Les Verts. Alain Lambert obtiendrait 05% des voix et le candidat du Front National quant à lui 02%.

Autre lecture importante du sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, c’est le fait de la monté du Parti Socialiste au sein de la circonscription. On voit une nette progression de son score entre la législative de 2007 (29%) et l’élection régionale de 2010 (44,9%). Ce qui montre bien le changement démographique de la circonscription. En effet le regroupement du 5ème, 6ème, et 7ème arrondissement parisien au sein de la même circonscription parisienne donne un renouveau aux habituels scores favorable à la droite.

Les lecteurs du Monde d’aujourd’hui ont pu avoir en guise de « Points de vue », une tribune signée par la Maire du VIIème arrondissement parisien, Rachida Dati. « Votre arrivée est une faute, une faute triste. » Le ton est donné dès le début de la tribune où l’on sent un vrai plaidoyer anti-Fillon de la part de l’ancienne Garde des Sceaux à l’encontre de son ancien patron. La chose est donc entendue : Rachida Dati ne veut pas de la venue de François Fillon sur son territoire et le fait savoir ! La chose est dite : le parachutage du Premier Ministre dans la deuxième circonscription de Paris n’est pas à son goût.

« Vos chargés de mission sur le terrain pourraient entendre ce que j’entends sur les marchés parisiens. Le courage chez Nicolas Sarkozy c’est quand « Rachida » a succédé à Edouard Frédéric-Dupont. » 
Rachida DatiLe Monde – 12 décembre 2011.

Trois ans après son parachutage pour les Municipales de 2008 au sein du VIIème arrondissement, Rachida Dati tient à faire savoir sa légitimité pour la législative dans la 2ème circonscription parisienne.

Je ne prendrai le parti de personne je voulais juste à travers cette note faire un petit état des lieux du week-end et donner des nouvelles du front de la deuxième circonscription parisienne. En tant qu’électeur, citoyen et membre du parti de la majorité présidentiel je voulais partager avec vous ses petites confidences.

Suite au prochain numéro 😉

@romainbgb – 12 décembre 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :