Le jour nouveau

En ce dimanche 7 mai 2017, les Français étaient appelé aux urnes pour élire leur nouveau chef d’Etat. Après le premier tour, qui eut lieu le 23 avril dernier, Marine Le Pen et Emmanuel Macron se sont retrouvé en ballotage pour un second tour. Ce qui a donné lieu à deux semaines intenses de campagne, avec en point d’orgue le débat radio-télévisé qui eu lieu le 3 mai.

Hormis ces deux camps qui s’opposent, la France se retrouve alors divisée, plus que jamais. Les peuples de gauche et de droite se trouvent dans une incertitude, privés de leurs candidats. Les électeurs « insoumis » de Jean-Luc Mélenchon et leurs sept millions de voix, veulent peser dans la balance du mécontentement. Ce qui annonce dès le départ le prédicat d’une incertitude totale concernant le score que pourrait obtenir les bulletins blancs et nuls. A cela s’ajoute celui du taux de l’abstention, le baromètre de l’opinion.

Tout le monde est en haleine, aux vues de ces prérogatives, dans un suspens (plus ou moins) totale, pour être devant son poste de télévision à vingt-heures en ce dimanche 7 mai. La découverte du visage du nouveau président de la République se faisant à ce moment-là !

#Chirac4ever. Une pensée pour le Président Chirac en ce jour où vingt-deux ans plutôt il franchit à son tour les portes du Palais de l’Elysée en devant le cinquième Président de la Cinquième République.

WP_20170507_10_35_46_Pro
©Romain BGB – 22 ans <3 <3 <3 #Chirac4ever #Chirac2017

Vingt millions sept cent cinquante-trois mille sept cent quatre-vingt-dix-huit. Un score sans appel. C’est par ce chiffre, en nombre de voix obtenues, qu’Emmanuel Macron est élu Président de la République française. Marine Le Pen récolte quant à elle dix millions six cent quarante-quatre mille cent dix-huit voix.

Ce qui porte une abstention à 25,44% des électeurs inscrits soit plus de douze millions cent mille personnes qui ont boudé le chemin des bureaux de vote. A cela s’ajoute plus de trois millions de personnes qui ont mis un bulletin blanc dans l’urne et un peu plus d’un million qui ont quant à eux mis un bulletin nul.

Pourcentage des inscrits. Un petit rappel me vient alors à l’esprit en observant le tableau fournit par le ministère de l’Intérieur. Regarder le chiffre / pourcentage des résultats du second tour de la présidentielle en terme d’électeurs inscrits. Lorsqu’en 2002, Jacques Chirac en ballotage face à Jean-Marie Le Pen, obtient un vote de la part de 62% des électeurs inscrits. En 2017, face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron n’obtient que … 43,63% des votes de la part des électeurs inscrits …

En France, c’est le nombre des suffrages exprimés qui valident l’élection du nouveau Chef de l’Etat. Avec 66,10% contre 33,90% des suffrages exprimés, Emmanuel Macron devient donc le 25eme Président de la République Française.

François Hollande a tout naturellement convié le président élu à participer aux cérémonies commémoratives du 8 mai 1945. C’est dans une attitude filiale et bienveillante que le Chef des Armées a accueilli son ancien ministre sur la Place de l’Etoile pour présider ensemble la cérémonie. A cette issue, la nouvelle a été confirmée : la cérémonie de passation de pouvoir aura lieu le dimanche 14 mai 2017. La continuité de l’Etat doit se faire vite.

Dans cinq semaines, la France est de nouveau appelé aux urnes ; cette fois-ci pour élire les députés qui composeront la nouvelle Assemblée nationale. D’ici-là, le lundi 15 ou le mardi 16 mai 2017, le nom d’un(e) nouveau Premier ministre sera dévoilé et aura en charge de conduire la nouvelle majorité présidentielle aux législatives. Une tâche rude pour le néo-président s’annonce, issue d’un mouvement ne comptant (pas encore) aucun élu. Le résultat issu de ces législatives sera scruté à la lettre et permettra ainsi au nouveau Président d’avoir (ou non) une réelle légitimité.

En ce jour de commémoration du 8 mai 1945, je me permets de conclure auprès de vous ce billet avec une pensée pour un Compagnon de la Libération, qui aurait eu 103 ans aujourd’hui : Monsieur Roman Kacew, dit Romain Gary.

« Le patriotisme, c’est aimer les siens ;

Le nationalisme, c’est détester les autres ! »

Bon retour au Château, Monsieur le Président !

@romainbgb – 8/05/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :