L’ombre et la lumière

Une certaine réflexion m’est venue suite aux diverses polémiques qui ont éclatés suite à la nuit new-yorkaise qui a éclaboussé la classe politique française et la gouvernance mondiale la semaine dernière. Tout commence par une petite étincelle contre laquelle on court depuis notre naissance et qui nous supplie de nous montrer au monde. Celle que certains veulent garder toute leur vie et qui parfois contre leur gré s’efface pour disparaître à petit feu.

C’est ce que me rappelle un peu toute cette histoire new-yorkaise qui se déroule en ce moment. Celle d’un homme intègre qui, sous les gloires de la lumière, se retrouve coincé et fait tout pour pouvoir passer à l’ombre. Faut-il passer de l’ombre à la lumière ou rester dans l’ombre ? Car ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir briller au plein jour !

Strauss-Kahn savait comment le monde est fait, il connait l’Amérique et sa justice qui ne concède pas l’impunité aux puissants ; en effet c’est spectaculaire l’inégalité de tous devant la loi (l’on a vu dans le cas de l’homme d’affaire Madoff, de Spitzer contraint a démissionné du poste de gouverneur de New York pour un tour d’escort-girl). Il connait à la perfection, comme tous ceux qui sont au sommet du pouvoir, et en théorie, ne sont pas stupides, que chacun de ses mouvements était espionné d’un œil non seulement curieux mais aussi avide, souvent vindicatif. Reste à la justice américaine de déterminer la culpabilité de Dominique Strauss-Kahn dans cette affaire.

C’est cette image que j’ai ressenti d’ailleurs en allant voir La Conquête autour de l’accession au pouvoir de Nicolas Sarkozy au cinéma. C’est là où l’on ressent au plus profond de lui-même la volonté de monter sur la première marche du podium. Cette conquête aussi bien humaine que sociale le démontre bien. Comment le jour le plus beau de votre vie publique sous la lumière, peut être le plus sombre pour vous dans l’ombre de votre vie privée. Tous ces médias et cette vie exposée au grand jour, je ne sais pas comment le couple Sarkozy – Ciganer a pu résister. En même temps quand j’y repense c’est la force et cette machine qui leur a permis d’arriver là où ils sont et de porter le candidat Sarkozy à la présidence de la République française !

En tous les cas une chose est sur pour ma part : mieux vaut rester dans l’ombre quand j’y pense et que je vois le monde dans lequel on évolue. La vie de lumière n’est pas faite pour tout le monde en tous les cas et je ne sais pas si je serais capable de vivre au grand jour exposé devant tout le monde. Pour ça la vie d’ombre ,c’est pas plus mal au fond. On peut y retrouver le confort des siens mais aussi la paix que l’on cherche tant au fond de soi-même.

C’est ainsi que l’on voit, en règle générale, ceux qui se fascinent autour de la lumière et ceux comme moi qui préfèrent rester dans l’ombre. Ceci dit on voit bien que l’ombre finit toujours par triompher de la lumière, et que sans ombre, on arrive pas à la lumière. Alors faut-il pour autant ne pas rester dans l’ombre pour gagner la lumière pour toujours ? Je pense que de toute façon l’ombre nous rappellera bien à elle un jour. La nuit new-yorkaise nous l’a bien démontré encore une fois, trop de lumière, tue la lumière !

C’est ce que m’évoque, par exemple, le cas du premier policier de France actuelle, qui pendant des années a été un homme de l’ombre remarquable. Ce Préfet de la République, toujours resté à l’ombre de toute tempête, se retrouve dès les premiers jours de sa nomination ministérielle sous le feu des critiques et des projecteurs. Cela n’a rien d’anodin me direz vous. Mais telle est la sanction qui attend tous ceux qui passent de l’ombre à la lumière où le retour de bâton se fait sentir.

C’est pourquoi j’avais désiré faire cette petite note pour dire combien la lumière n’est pas si positive vis à vis de l’ombre. Mais une fois que la lumière est allumée il devient difficile pour le coup de pouvoir l’éteindre et de s’en sortir sans quelques brûlures. C’est pourquoi le choix de l’ombre me semble plus judicieux pour une certaine vision politique dans l’avenir. L’ombre restera pour certain une situation de repli mais je pense que l’on a tous une part d’elle en nous.

@romainbgb – 28 mai 2011.

L’ombre et la Lumière.(chanson de Calogero et Grand Corps Malade)

« Eté 1868, quelque part dans le Grand Ouest
Il a sauté sur son cheval pour disparaître en un geste
La porte du saloon claque encore, dehors le vent fouette la poussière
Lui il galope vers son sort sans jamais regarder derrière
Est-ce qu’il cherche ou est-ce qu’il fuit, est-il sûr ou incertain
Est-ce qu’il tente de rattraper ou d’échapper à son destin ? A quoi ressemble son avenir, une évidence ou un mystère. Il se fabrique un empire, il est fait d’ombre ou de lumière.

De l’ombre ou de la lumière Lequel des deux nous éclaire
Je marche vers le soleil
Dans les couleurs de l’hiver

De l’ombre ou de la lumière
Depuis le temps que j’espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l’univers

C’est l’hiver en 2008, quelque part à Paris
J’ai démarré la voiture pour échapper à ce temps pourri
La porte du café tremble encore, dehors la pluie fouette le bitume
A chacun sa ruée vers l’or, j’accélère à travers la brume
Puisque mon temps est limité, mes choix doivent être à la hauteur
C’est une course contre la montre ou une course contre la peur
C’est toujours la même chevauchée, on vise la lueur droit devant
Même si cette quête est insensée, je cours pour me sentir vivant

De l’ombre ou de la lumière
Lequel des deux nous éclaire
On marche vers le soleil
Dans les couleurs de l’hiver

De l’ombre ou de la lumière
Depuis le temps que j’espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l’univers

On court à travers les siècles, mais c’est toujours la même chevauchée
As-tu peur que la route s’achève mais cette course est insensée
As-tu mis un nom sur toutes les lèvres, les lèvres

De l’ombre ou de la lumière
Des astres qui nous éclairent
On marche vers le soleil
Dans les couleurs de l’hiver

De l’ombre ou de la lumière
Depuis le temps qu’on espère
Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l’univers

Retrouver dans un sourire
Toutes les lois de l’univers
 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :