Réflexion Famille Homme

12.12.2007

La réflexion qui s’impose à moi est celle d’établir un travail libérateur autour de moi-même, de ma famille. Famille on t’aime, certes, mais il peut arriver que cela amène à des situations disproportionnées. C’est justement cela qu’il faut éviter afin de rendre juste et cohérant la perspective du travail que l’on veut mener à terme.

Le point de réflexion commence sur ce vaste sujet qu’est l’écriture et le mode à travers lequel on peut arriver à développer ses sentiments face à tout ce que l’on peut ressentir au fond de soit. On ne peut guère savoir quoi penser vis-à-vis de l’autre, qui nous observe lui aussi à son tour. Quel comportement, quelle attitude dois-je adopter ?

L’expérience que j’ai vécue au sein de l’Ambassade de France à Rome m’en est témoin d’une grande aide. Je dois avouer qu’être en contact avec les personnes, au sein du monde du travail, ouvre les yeux sur beaucoup de chose. On réalise combien l’éducation que nous ont (ou pas dans certain cas) donné nos parents est très importante.

Mais également un sentiment de grande joie, témoin de l’ambiance, nous envahie très vite. Ceci permet de relativiser sur beaucoup de choses. En effet la vie telle que l’on peut la voire n’est pas forcement en bonne corrélation avec celle telle qu’on la voit. Les sentiments ressentis face au monde qui nous entoure font face à l’inquiétude que les personnes ont. Il n’est guère simple de savoir ce qu’une personne ressent face à telle ou telle autre situation.

L’imaginaire peut être le côté sauveur de la situation diront certain. Mais contre ce sentiment quelle attitude adoptée ? La question n’est pas simple. La réponse envisage une vision multiple du sujet. L’apport de la propre personnalité dans chaque être humain est un élément fondateur. Nous sommes tous unique dans notre identité, personnalité, ADN. Savoir sur quel pied danser consiste aussi (dans un certain sens) sur la façon de pouvoir entrevoir les choses telles qu’elles le sont.

Un jour il faudra admettre que les choses rentrent dans le bon ordre de la vie. C’est sur cette base là que repose le dur labeur qu’au fond de nous chaque être humain doit se focaliser dessus.

RB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :