#TweetAnniversaire

Le temps passe à grande vitesse, on ne s’en rend pas toujours bien compte, et ceci chaque jour au cours de notre vie. Cette remarque, je me la suis faite une fois de plus aujourd’hui, jour anniversaire de ma présence sur le réseau social Twitter ! Pour les gazouilleurs, cela fait maintenant trois années que Gaétan l’éléphant rose erre dans vos timelines sur la Branche ! L’évolution s’est faite, avec un passage progressif entre les diverses étapes de ma vie, qui m’ont amené petit à petit au compte @romainbgb que vous connaissez aujourd’hui ! En guise de cadeau d’anniversaire, la barre des 1’300 gazouilleurs-followers a été franchie lundi ! Un grand merci à vous !

Avant toute chose, revenons peut-être sur la base : qu’est-ce que c’est que cette Branche et ses petits oiseaux qui gazouillent tout autour ?

Depuis les élections à la présidentielle américaine, beaucoup d’informations et de rendez-vous politiques ont pu se faire et être donnés via ce réseau social. L’oiseau bleu est vite devenu phénomène de mode, et ceci ne désemplit pas depuis ! Des événements ont été ainsi annoncés en premier sur la Branche, avant d’être repris et confirmés par la suite dans les rédactions. Je pense notamment au séisme qui a touché Haiti, la mort de Oussama Ben Laden, celle de Mouammar Kadhafi, ou encore récemment l’affaire new-yorkaise de Dominique Strauss-Khan.

La base est simple : 140 caractères à disposition, et votre gazouillis est prêt à être mis sur la Branche. À cela, s’ajoute votre réseau de gazouilleurs, entre ceux qui vous « suivent » et ceux que vous « suivez ». C’est là que la magie peut prendre forme, que vous pouvez voler d’arbre en arbre pour trouver la bonne branche. Le petit escargot prend lui aussi tout son sens sur la Branche ! En effet notre « @ », sert de référence pour indiquer un gazouilleur présent sur la Branche. À cela s’ajoute les mythiques « hashtag » que l’on reconnaît puisqu’ils sont précédés par le petit « ». La base rudimentaire pour tout oiseau voulant gazouiller tranquillement.

Petite leçon rudimentaire que je souhaite aussi faire à travers cette article, pour les néophytes de la Branche, c’est l’utilisation et l’emploi des pseudos des gazouilleurs. Je veux dire par là, comment doit-on mentionner un gazouilleur sur la Branche. Car bon nombre de fois, je vois passer sur ma timeline le pseudo d’un gazouilleur cité par un autre, pour le mettre en valeur, mais n’utilisant pas la bonne méthode pour se faire. Pour cela, il faut mettre un « . » ou un espace entre la début du gazouillis et le nom du gazouilleur afin qu’il soit visible par tous, sinon c’est uniquement ce dernier qui le voit. Sauf si on veut mentionner le gazouilleur directement dans ce cas là, effectivement pas besoin d’effectuer la méthode cité précédemment.

Exemple : « . @NicolasSarkozy sera à la télévision demain soir »

« @TarteFine quelle est la recette de la quiche ? »

Ensuite se pose la question du Follow Back, consistant à chaque venue d’un nouveau dans la timeline à devoir le suivre en retour à notre tour. À titre personnel je ne l’applique pas. En revanche ce que je met en application c’est le Unfollow Back, c’est à dire lorsque quelqu’un me suivait et interagissait avec moi décide de quitter ma timeline à mon tour je quitte la sienne aussi.

Trois années maintenant que vos timelines sont remplis de mes élucubrations et mes sauts d’humeur, mais je suis toujours là ! Bon vent contre mauvaise fortune, l’éléphant rose tient bon !

Souvent critiqué mais jamais égalé, comme le dit la chanson, je suis toujours aux commandes de la machine infernale. Je sais bien que parfois j’en agace plus d’un, à longueur de journée avec mes tweets qui ne s’arrêtent presque jamais (sauf pour les rares heures de sommeil). Mais tout cela, je le fais dans un but simple et précis : m’amuser et vous informer !

Pour certains, ennemi public numéro un, pour d’autres, serial-gazouilleur, ou encore l’ovni de vos timelines, je crois que finalement ma place sur le réseau social s’est faite.

Véritable fait de société, qui en a contaminé plus d’un, le réseau social à l’oiseau bleu, est devenu tout aussi incontournable que son rival en forme de trombinoscope bleu, Facebook. À croire que le bleu serait donc la couleur de l’avenir, et le porte-bonheur de la campagne présidentielle à venir ? L’avenir nous le dira le 06 mai prochain !

En attendant bon gazouillis à tous, et n’oubliez pas une seule chose : GAZOUILLEZ !

@romainbgb – 07/03/2011

Un commentaire sur « #TweetAnniversaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :