» ALLO, non mais ALLO quoi ! « 

En cette période de fête, un des thèmes qui se voudraient récurant, mais qui finalement ne l’est plus tant que ça, demeure celui de la communication. J’ai tenu à l’évoquer ici, suite à ce dernier trimestre de l’année qui vient de s’écouler et avant que la nouvelle fasse son entrée dans quelques semaines. Si je dois retenir un mot pour l’année 2013 qui touche à sa fin c’est bien celui là : communication !

Depuis le mois de septembre, j’ai connu moult épisodes dans le domaine des relations humaines, qui m’ont menés à bien vouloir reconsidérer la nature de celles-ci et plus précisément à établir un nouvel axe de vie. A l’aube de mes 30 ans qui approche, j’ai bien été comme obligé de faire un petit bilan de santé, qui passe obligatoirement par une phase de morale dans tout ça. C’est là qu’on se rend compte que dans notre vie, des gens y entrent, d’autres en sortent, d’autres restent, d’autres disparaissent, d’autres reviennent, et d’autres ne sont plus parmi nous. Cela ferait, paraît-il, parti des aléas de la vie. Mais qu’en est-il vraiment ?

Est-ce vraiment la vie, qui en décide ainsi ? Est-ce notre for intérieur qui ne le ferait-il pas plutôt à notre place ? Pour ma part je pencherai, pour les trois quarts des cas, pour la dernière des solutions.

La phase de communication est peut être celle pour laquelle l’être humain a le plus de mal et en même temps c’est aussi celle auquelle l’être humain est confronté jusqu’au dernier jour de sa vie. La solitude de la Caverne en ce sens a du bon, mais là encore on se rend compte que la  communication reprend le dessus : celle avec soi-même !

En cela je dois remercier un ami qui a fait le choix d’une nouvelle vie : celle monastique ! De nos jours cela pourrait paraître pour certain d’entres vous un peu comme épique voire comme totalement de la folie. A titre personnel je salue ce choix, pour qui je voue grand respect et admiration ! Cette décision de vie a été pour moi le déclencheur de plusieurs autres choses qui ne sont pas le propos de ce papier, mais au moins auront permis de re-découvrir l’écriture et la communication épistolaire. En ce sens où je trouve rien de plus beau qu’un échange entre deux personnes par voie postale et pas une correspondance épistolaire ! Je trouve que la communication reprend là toute ses lettres de noblesse auquelle elle appartient !

Samedi dernier, après deux mois que je venais de m’acheter un nouveau téléphone mobile, à un arrêt du bus, je me suis fait bousculer, et dans la foulée mon téléphone a disparu de mon sac… Sur le moment angoisse et stupeur m’ont envahi : un sentiment de coupure avec le monde et de fin de communication sont apparu au fond de moi. Mais je dois avouer, maintenant, avec un temps de recul, que finalement ça au moins permis de déclencher en mois « une certaine guerre mondiale de 1978 » comme aurait pu dire une certaine Bimbo de télé-réalité.

Je dirais que l’expérience épistolaire, l’attente de la lettre, le respect mutuel de l’Amitié, et le vol de mon téléphone portable, auront été pour moi comme salutaire dans mon expérience de vie pour l’année 2013. Je le répète souvent aux personnes que je rencontre et que j’apprends à connaitre (et qui eux aussi apprennent à me connaître), mais pour paraphraser un ancien Président de la République française : « Moi je suis comme la France, tu m’aimes ou tu me quittes ! ». C’est là-dessus et sur une certaine force d’éducation, de respect mutuel, et de confiance, que je bâtis ma notion d’amitié et de communication avec l’autre ! Je n’ai jamais prétendu être un homme exemplaire, ni un modèle pour qui que ce soit, c’est pour ça que finalement c’est en considérant tes propres ennemis et tes propres faiblesses que tu réussis au fond de toi à avancer et comprendre un certain sens du chemin que tu as accompli ici-bas.

En guise de conclusion je voudrais vous rappeler de ne pas oublier vos amis et que dans la vie tout est une simple question de communication. Le poids des mots a une grande place dans la vie en général et pour l’Homme en particulier. Ne négligez jamais cette notion là !

Vivra, qui verra !

@romainbgb – 12/12/13

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :