La désunion ?

Lorsque je me suis intéressé de près et décidé à m’encarter dans la vie politique française, il y avait bien une chose qui me paraissait impensable : que la dissidence puisse avoir lieu au sein de la droite parisienne du VIIème arrondissement parisien. Et pourtant… Déjà en 2008, lors des dernières élections municipales, on avait eu droit à un beau Comité d’accueil contre la venue et l’élection au fauteuil de 1er magistrat de l’arrondissement, de Mme DATI. Le Premier tour s’était joué, de mémoire, à 49 voix, ce qui avait contraint l’ancienne Garde des Sceaux à devoir allez au 2nd Tour contre Mme Laurence GIRARD (PS).

Pour autant, je me disais qu’une entente cordiale avait pu se créer et que nous aurions eu une belle liste pour les nouvelles municipales de mars 2014. À force de vouloir jouer avec le feu, on se brûle ! J’avais eu l’occasion de pouvoir échanger avec Mme DATI, en novembre 2010, lors d’un Comité Départementale de la Fédération UMP-Paris, afin de la mettre en garde contre l’éventuelle dissidence en vue de 2014. Ce qui est le cas, puisque deux candidats ont décidé de monter au créneau pour briguer le mandat de Maire du VIIèmearrondissement parisien : M. Michel DUMONT (Maire du VIIème de 2002 à 2008) et M. Christian LE ROUX (ancien Directeur de Cabinet de Mme Martine AURILLAC, Directeur de Cabinet du Président du CESE).

C’est dans cette nébuleuse que vit l’arrondissement parisien, qui je dois dire est totalement figé depuis la scission qui a eu lieu en novembre 2012 lors de l’élection interne du Président de l’UMP. En effet, lorsque six des treize conseillers d’arrondissement que compte la majorité, ont décidé de soutenir M. FILLON à la Présidence de l’UMP, la guerre au sein du Conseil municipal a été déclarée ! C’est à ce moment-là que deux Adjoints au Maire ont été déchargés de leur délégation, et que la moutarde est montée au nez afin de faire exploser le feu d’artifice auquel nous assistons aujourd’hui !

[POUR RAPPEL] => http://romainbgb.wordpress.com/2011/12/03/petit-rectificatif/ 

Face à cette situation, je dois avouer ma déception, face à la guerre de personnes qui a pris le dessus, face aux idéaux ou grands travaux politiques. Jamais j’avais cru possible que le VIIème arrondissement puisse un jour connaître ce genre de problème. Et pourtant …

C’est ainsi que je ne ferai campagne que pour une seule et même personne : Mme KOSCIUSKO-MORIZET. Il est temps que l’équipe DELANOË rende son tablier et qu’une nouvelle ère de reconquête se mette en place pour la Mairie de Paris en mars 2014. Je laisse le soin au niveau local, aux équipes DATI, DUMONT, et LE ROUX, de se prendre le choux entre eux. Ça n’avance en rien et ça ne fait en rien évoluer le débat, au contraire…

C’est dans ce contexte là que Mme KOSCIUSKO-MORIZET (UMP) doit fédérer, afin d’être élue par le Conseil de Paris qui sortira des urnes en mars prochain pour être élue Maire de Paris, face notamment à Mme HIDALGO (pour le PS) ou encore Mme de SARNEZ (pour le MoDem).

Rendez-vous le 30 mars 2014, pour savoir qui sera élu(e) Maire du VIIème arrondissement parisien, et qui succédera à M. DELANOË à l’Hôtel de Ville de Paris.

@romainbgb – 28/10/13

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :