Esprit CHARLIE

Un début d’année sur la piste du 100 mètres et très vite l’on arrive à une triste date. Ce moment. Ces noms. Ce journal. Cet hypercacher. Ces tragédies ! Plus rien ne pourra être comme avant après ces journées de janvier 2015. Un sentiment d’unité et de ferveur populaire, réédité dans le malheur, une fois de plus, dix mois plus tard. L’Esprit CHARLIE a soufflé sa vague et enrayé son rayon de soleil.

Esprit es-tu toujours là ?!

#JeSuisCharlie #CharlieHebdo
#JeSuisCharlie #CharlieHebdo

Plus rien ne peut être comme avant. Mais doit-on rester figé ou doit-on avancer ? Cette année 2018 portera à son tour son histoire dans l’ordre du monde et des choses. Cette réflexion là doit plus que jamais se poser dans nos esprits.

La lecture du billet posté par Mathieu Madenian sur les réseaux sociaux m’a laissé songeur en me faisant partagé cet état d’esprit. Ne pas partager et aimer CHARLIE est une chose. C’est mon choix. Mais avoir le respect des autres et la mémoire de cette tragédie en est une autre. On ne peut pas faire comme si rien ne c’était produit. En cette période où tout les racismes ambiants sont de sortie, encore moins.

Cette vague d’humiliation, d’insulte et de racisme qui pullule sur les réseaux sociaux ne donne pas bon espoir pour la suite des choses. C’est justement contre ça que, peut-être, l’esprit CHARLIE peut résoudre l’ordre des choses. Une nouvelle fois, à nous de savoir nous unir face à la barbarie et la connerie humaine pour nous retrouver dans un monde meilleur.

Blanc, noir, arabe, asiatique, hindou, chrétien, juif, musulman, athée, homo, bi, hétéro, transgenre, brun, blond, roux, châtain, chauve, mince, gros, sourd, aveugle, muet, handicapé, mais avant toute chose : humain !

Ne nous laissons pas emporter par les dictats de la société et osons nous affirmer comme nous sommes. Sortons des cadres et des conventions sociales établies pour enfin nous placer tel que nous sommes au grand jour !

Viva la libertà !

Après, inutile de faire l’hypocrite. On sait très bien que la solution ne sera pas trouvé en une journée. Mais si déjà on se mettait dans une posture moins (systématiquement) critique, envers l’autre, peut-être ça aiderait.

Avez-vous remarqué cette force virulente présente sur la Branche en ce moment ?!

Depuis huit années que je pratique assidument les réseaux sociaux, j’en viens à me poser la question de fermer tous mes comptes. Non pas par ras-le-bol. Cette phase là je l’ai déjà connu, il suffit de se mettre en pause quelque temps, et ça repart ! Non ! Là, le soucis commence à devenir plus important. La police de la pensée bien pensante a reprit toute sa place.

Courage, fuyons ?!

Justement, non ! Comme je l’ai dit précédemment, je pense que c’est à nous de nous affirmer comme ce que nous sommes. Et non pas la police de la pensée à nous imposer ce que eux ont décidés pour nous. CHARLIE tu es là !

 « Le patriotisme, c’est aimer les siens ; le nationalisme, c’est détester les autres ! »

Romain GARY (1914-1980)

Je vous propose ainsi de faire une minute de silence pour tous ceux qui ne sont plus là.

En particulier pour mes deux grands-mères décédées en janvier toute les deux, une il y a cinquante ans et l’autre il y a six ans.

Pour ceux aussi qui se sont battus et ceux que l’ont a lâchement assassinés. Merci à eux ! On ne vous oublie pas !

Merci à la vie ! Que 2018 nous aide à plier sans rompre !

 

@romainbgb – 06/I/18

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :