Fraternité!

Quand l’enjeu devient important l’on perçoit une certaine frivolité prendre place autour de nous. Je ne sais guère pourquoi mais cela conduit à la faculté de démence certains de nos amis. Du coup on se sent tous frère, la vie nous conduit à prêcher la bonne parole, nous faire sentir une certaine vision messianique de son propre pouvoir. La frivolité ambiante nous démontre la société instable dans laquelle nous sommes et le besoin futile qui l’entoure.

La chose que tu penses faire dans ces cas-là c’est d’apporter le mouvement en créant une sorte de synergie au sein de ton mouvement, parti, association, syndicat, groupe … Mais au fond est-ce vraiment cela qui te permettras de subsister à la crise ? Le choc des civilisations l’a bien démontré au sens où toute civilisation n’est au fond pas éternelle.

La place de la solitude au sein de la vie courante demeure une interrogation. Une certaine idée que l’on peut avoir à ce sujet demeure assez perplexe quand on s’arrête sur le point de vue personnel et/ou réel. Reste à savoir l’idée que chacun de nous peut avoir au fond de lui sur sa propre situation, sur celle qui l’entoure. Doit-on croire en soit ? Quelle place donner à l’amour dans tout ça ?

Il reste évident que le panorama que l’on veut évoquer ici, d’emblée, reste plus matériel que sentimental. Au sens de la division des unités vis-à-vis du changement global que nous vivons, une réelle crise se met en place. Tout se place de façon révolutionnaire pour mettre en avant des idées qui remettent de l’ordre après le chaos. La place importante qui se développe au sein de nos sociétés doit être prise en compte pour relancer la sortie de crise. L’Europe pour cela a son rôle à jouer au sein de la communauté internationale et de la Présidence Française du Conseil de l’UE, sous l’égide du Président Sarkozy.

Le Conseil de l’UE autour de la Présidence française joue tout son rôle de médiateur afin de mener la sortie de crise. La révolution est en marche, les idées fusent et ne restent pas au frigidaire ! Il est temps de faire changer les concepts, les idées reçues, préconçues.

S’il on veut faire face à la crise internationale le réel besoin de changement s’impose : la révolution ! Nous sommes en cela tous révolutionnaire, il faut créer le buzz autour de nous ! L’importance de la prise de conscience que nous avons face aux évènements nous permet de pouvoir entrevoir tout de façon plus simple, honnête, concrète.

Pour bien penser tout ça, c’est à nous jeunes populaires de nous mettre en avant, de créer une véritable REVOLUTION ! La campagne d’action menée par l’équipe du Bureau National autour de son Président nous démontre bien l’unité des jeunes derrière le Président de la République. Il faut une réelle attache, une réelle envie de faire bouger les choses de créer le premier plus grand mouvement populaire des jeunes d’aujourd’hui en France. L’effet est énorme autour de cela. Le retour à la base du militantisme, de l’action sur le terrain, des tractages, collages, débats, café politique, tout cela revient dans la dynamique ancrée au sein du mouvement.

100% REVOLUTIONNAIRE !

@Romainbgb – 16/10/2008

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :